Mazda : 50 ans de rotatif !

Mazda fête aujourd'hui 50 ans de moteurs à piston(s) rotatif(s). C'est en 1961 que le constructeur nippon a commencé à travailler sur le moteur Wankel (du nom de son concepteur), sous licence et en collaboration avec le constructeur allemand NSU qui avait été le premier à en équiper des véhicules. Le prototype de moteur alors reçu par Mazda céda durant la première heure de test, mais son potentiel poussa l'équipe à continuer. Ce type de moteur brille notamment par sa compacité, sa légèreté et ses faibles vibrations. Les ingénieurs chargés du projet étaient surnommés en interne les 47 Samouraïs.

Présentée en 1964 et commercialisée le 30 mai 1967, la Mazda Cosmo Sport (ou 110S) fut la première voiture de série équipée d'un birotor Wankel, mais aussi la première sportive de la marque qui produisait jusque-là des citadines et des utilitaires. Elle fut décisive pour construire l'image de Mazda, en terminant notamment une course d'endurance de 84 heures au Nürburgring en 1968. La Cosmo Sport fut produite à 1.176 exemplaires.

HEURES DE GLOIRE

Mazda a depuis équipé de nombreux types de véhicules de moteurs à piston(s) rotatif(s), les plus célèbres étant les coupés RX-7 et RX-8. La Mazda 787B de 1991, avec son quadrirotor de 710ch, est la seule voiture ainsi motorisée a avoir gagné les 24 Heures du Mans. Plusieurs autres constructeurs ont essayé le rotatif, mais sans succès.

En raison de normes toujours plus strictes, une consommation et des rejets de CO2 élevés ont eu raison de la carrière commerciale du moteur Wankel avec l'arrêt de la RX-8 en 2012. Mais Mazda travaille au retour du piston rotatif et étudie plusieurs pistes. Cela pourrait être comme prolongateur d'autonomie pour une voiture électrique, en carburant à l'hydrogène, ou autre. Le concept-car RX-Vision de 2015 traduit cette ambition. Découvrez la rétrospective des Mazda à moteur Wankel dans la vidéo ci-dessous !