VIDÉO - Découvrez les cinq Porsche les plus légères de l'histoire

Le nouveau "Top 5" de Porsche présente les voitures les plus légères de l'histoire de la marque. Sans surprise, il s'agit d'autos conçues pour la course. Elles se montrent dans un décor approprié, la route de montagne du col du Grossglockner dans les Alpes autrichiennes, longue de 14km et comptant près de 100 virages. Découvrez la vidéo ci-dessous.

Cette vidéo débute donc avec un mythe, la 911 Carrera RS 2.7 de 1972 dans sa version Sport, 100kg plus légère que le modèle Touring avec 975kg sur la balance pour 210ch. Sièges baquets à l'avant, inexistants à l'arrière ou encore suppression de l'horloge, du pare-soleil passager et des accoudoirs faisaient partie du traitement.

UNE PORSCHE DE MOINS DE 400KG

 

Le constructeur enchaîne avec la 906 Carrera 6 de 1966, utilisée par la chaîne de télévision allemande ZDF pour filmer des courses. Grâce à sa carrosserie en fibre de verre, le coupé animé par un boxer six-cylindres 2L central-arrière de 210ch ne pèse que 675kg.

 

On poursuit avec la 356 SL (Sport Light), un coupé de course basé sur le prototype de roadster n'affichant que 640kg grâce notamment à une carrosserie en aluminium. En 1951, l'auto permit à Porsche de remporter sa première victoire de catégorie aux 24H du Mans avec son moteur de 70ch, tout juste trois ans après le lancement de la marque.

 

Vient ensuite la monoplace de Formule 2 de 1959 basée sur la première 718. Son quatre-cylindres à plat 1,5L de 150ch n'avait que 456kg à emmener.

 

Enfin, Porsche descend sous la barre des 400kg (!) pour terminer avec la 909 Bergspyder de 1968 pesant 384kg, animée par un huit-cylindres à plat 2L de 275ch en position centrale-arrière. Avec son châssis en aluminium recouvert d'une carrosserie en plastique, elle était conçue pour les courses de côte et pouvait atteindre 250 km/h.

 

Dans le prochain épisode, Porsche mettra de nouveau à l'honneur des modèles du passé en revenant sur ses moteurs refroidis par air.

Source : Sport Auto