Toyota Supra (2019) : photos et infos officielles !

Toyota a enfin dévoilé la cinquième génération de la Supra, 17 ans après l'arrêt de la MkIV. Cousine technique de la BMW Z4, c'est une propulsion avec un six cylindres en ligne de 340 ch.

Cela fait plus d'un an que nous entendons parler de la nouvelle Toyota Supra, sans vraiment savoir à quoi elle ressemblerait. Celle qui partage de nombreux éléments avec la nouvelle BMW Z4 vient enfin de se révéler aux yeux du monde à l'occasion du Salon de Détroit. Comme vous l'avez sans doute remarqué, la nouvelle Supra ne puise pas vraiment sa genèse de ses ancêtres esthétiquement parlant. Elle s'inspire plutôt du concept-car FT-1 révélé en 2016. Globalement, le style du concept se traduit plutôt bien au sein de la Supra de série. Elle perd le nez allongé du concept-car, mais elle reçoit à la place une lame qui traverse toute la face avant. Les optiques, le double bossage ou encore le becquet en "queue de canard" sont autant d'éléments repris de la FT-1.

À l'intérieur, c'est évidemment bien différent du concept-car. N'oublions pas que la nouvelle Toyota Supra partage sa plateforme avec la BMW Z4, mais aussi quelques éléments techniques. On remarque d'emblée les similitudes avec les cadrans de la console centrale ou encore l'écran d'info-divertissement. On remarque également que les ingénieurs ont globalement tout centré sur le pilote avec une disposition des éléments assez particulières. La console centrale et les panneaux de portes semblent subtilement enrober le pilote. En termes de dimensions, la nouvelle Supra mesure 4,38 mètres et possède un empattement de 2,46 mètres, ce qui la place relativement dans la même classe que les Porsche 911 et autres Jaguar F-Type, même si la japonaise est un peu plus compacte grâce à des porte-à-faux avant et arrière assez courts. Toyota précise également que le centre de gravité est extrêmement bas et que la répartition des masses est absolument parfaite puisqu'elle est de 50 % à avant et de 50 % à l'arrière.

Pour le développement des composants du châssis, Toyota a travaillé main dans la main avec Gazoo Racing. De ce fait, nous retrouvons un train arrière multibras spécifique et des suspensions avant à double triangulation. Toutes les Toyota Supra seront livrées de série avec des suspensions adaptatives disponibles avec deux types de réglage : Normal et Sport. Sous le capot, Toyota annonce au catalogue la présence d'un six cylindres en ligne de 3,0 litres de cylindrée développant 340 chevaux et 500 Nm de couple. Il s'agit purement et simplement du moteur de la BMW Z4. Pour le moment, la Supra est uniquement couplée à une transmission automatique à huit rapports chargée de distribuer la puissance aux seules roues arrière. La firme japonaise annonce que sa sportive peut abattre le 0 à 100 km/h en l'espace de 4,1 secondes et atteindre 250 km/h en vitesse de pointe (vitesse limitée électroniquement). L'auto pèse très précisément 1495 kilos à vide. En Europe, la voiture est dotée de jantes de 19 pouces en alliage forgé chaussées de pneumatiques Michelin Pilot Super Sport plus larges à l'arrière qu'à l'avant. Les ingénieurs ont intégré des disques de 348 millimètres de diamètre à l'avant et de 345 millimètres à l'arrière, pincés par des étriers Brembo.

La nouvelle Toyota Supra devrait être lancée dès cette été, sous trois niveaux de finition : 3.0, 3.0 Premium et Launch Edition. Le dernier niveau de finition est basé sur la version 3.0 Premium, mais sera limité à seulement 1500 exemplaires dans le monde. Concernant les prix, il faudra compter environ 43'000 euros, hors frais d'immatriculation, en prix d'appel. Les prix peuvent grimper à environ 50'000 euros pour la finition la plus élevée. Comme à l'accoutumée avec les constructeurs asiatiques, il n'y aura pas beaucoup d'options au catalogue, hormis un pack d'assistances pour le conducteur ou encore un GPS embarqué plus élaboré étayé d'un système audio JBL.

Source : Motor1.com

Galerie: Toyota Supra (2019)