La nouvelle Morgan Plus Four 2020 passe à l'aluminium

Avec la disparition prochaine de la Plus 4, c'est la doyenne du marché automobile qui va partir à la retraite. Mais la relève est déjà prête, et elle cache des dessous bien plus modernes sous une robe toujours très familière.

Née en 1950, la Morgan Plus 4 était un peu la Jeanne Calment de l'automobile. D'autant que ses racines remontent même à 1936, date d'apparition de la 4/4 qui emploie la même base. Mais aujourd'hui, l'heure est venue de passer la main. La marque britannique dévoile en effet une toute nouvelle génération, qui prend désormais le nom de Plus Four, en toutes lettres. Le changement d'appellation est donc subtil, à l'image des modifications esthétiques. Phares ronds cerclés de chrome, calandre immuable, feux arrière ronds bien détachés de la carrosserie, roues de 15 pouces à rayons… difficile de croire que cette Morgan aurait 97 % de pièces nouvelles !

Plus légère qu'une Alpine A110

L'évolution majeure est en effet bien cachée. Cette Plus Four reprend la structure en aluminium CX-Generation qui a été étrennée par la Plus Six il y a tout juste un an, et qui promet une rigidité bien supérieure à celle de l'ancien châssis en acier. Tout cela avec un embonpoint toujours contenu puisque cette biplace anglaise ne dépasserait pas 1009 kg : c'est 82 kg de plus qu'auparavant mais 90 kg de moins qu'une Alpine A110 Pure. Ajoutez à la recette un quatre-cylindres 2.0 turbo d'origine BMW, fort de 258 ch et 400 Nm, et vous obtenez un rapport poids-puissance bien meilleur que celui de la sportive française.

Le retour de la boîte manuelle

Outre une largeur inférieure de 10 cm dans sa partie centrale, l'autre différence de taille avec la Plus Six et son six-cylindres en ligne de 340 ch, c'est la présence d'une boîte manuelle six rapports aux côtés de la transmission automatique ZF à huit rapports. Un privilège dont ne bénéficient pas les BMW Z4 et Toyota Supra qui emploient la même mécanique. Seuls petits bémols, il faudra dans ce cas accepter un couple bridé à 350 Nm, des émissions de CO2 qui grimpent de 159 à 165 g/km sur le cycle WLTP, et des accélérations en léger retrait, avec un 0 à 100 k/h bouclé en 5,2 s au lieu de 4,8 s.

Quel que soit votre choix de transmission, cette Plus Four 2020 restera de toute façon bien plus performante que la Plus 4 et son quatre-cylindres Ford atmosphérique de 154 ch. Tandis qu'elle promet aussi plus d'espace, pour les passagers comme pour leurs bagages, un accès à bord plus aisé, un équipement plus moderne et une sécurité bien améliorée.

Inflation tarifaire et baisse drastique du malus

Mais la construction reste, elle, encore amplement effectuée à la main et le tarif devrait subir une nette inflation : hors personnalisation, cette nouvelle Morgan commencera à 83 400 € en boîte manuelle, alors que la Plus 4 était disponible dès 58 925 € chez nous. Une hausse qui s'annonce toutefois moins douloureuse qu'il n'y paraît pour le client français grâce à un malus chutant de 20 000 € aujourd'hui à 898 €, pour la boîte automatique, et 1 504 € pour la transmission manuelle. Rendez-vous maintenant dans quelques semaines pour un essai... et dans 70 ans pour découvrir la remplaçante de cette nouvelle Plus Four !

Source : L'Automobile Magazine