Nouvelle Radical SR3 XX

Le constructeur britannique Radical Sportscars a levé le voile sur la dernière évolution de son modèle emblématique, la Radical SR3, qui nous arrive ici dans une version « XX » encore plus performante.

La Radical SR3 XX destinée à une utilisation sur circuit lors de Track Days et de compétitions d'Endurance notamment, a été développée autour de la version SR3 qui a, rappelons-le, remporté en décembre dernier, les 25 Heures de Thunderhill, une épreuve sur laquelle elle affrontait en piste des modèles GT3, LMP3 et autres LMP2.

Cette nouvelle déclinaison « XX » accueille pour principale évolution, une nouvelle architecture électrique développée en collaboration avec AiM Technologies, le partenaire de Radical Sportscars. Ce Power Distribution Module (PDM) garantit des opérations plus rapides en termes d'enregistrement et de stockage de données, ainsi que de télémétrie, et il offre un gain de poids de 65 % par rapport aux branchements habituels.

Plusieurs possibilités s'offrent aux futurs acquéreurs de cette Radical SR3 XX en termes de motorisations. En l'occurrence un bloc Suzuki 4 cylindres 1 340cc de 197 ch ou un 4 cylindres 1 500cc développant 229 ch, auxquels seront associés une boîte manuelle séquentielle avec palettes au volant, une nouvelle ligne d'échappement de compétition et un différentiel à glissement limité Quaife.

Dans sa version la plus « sage », la Radical SR3 XX dont le poids n'excède pas 620 kg, vous permettra de boucler le 0 à 96 km/h en 3.3 secondes de filer à 227 km/h en vitesse de pointe. Le bloc le plus puissant propulsera quant à lui ce bolide de 0 à 96 km/h en 3.1 secondes, et à 236.5 km/h en vitesse de pointe. Des performances qui seront en outre soutenues par un châssis accueillant une suspension intégralement paramétrable, ainsi qu'un système de freinage composé de disques de 280mm et d‘étriers rouges à quatre pistons.

Côté habitacle enfin, la Radical SR3 XX présentera un cockpit des plus épurés, doté d'un nouveau tableau de bord redessiné ainsi que d'un volant AiM Formula inspiré de celui installé sur les monoplace et autres Le Mans Prototypes. Un cockpit dont les systèmes de sécurité sont bien évidemment homologués par la FIA, afin d'assurer la protection du pilote et permettre l'inscription du véhicule sur de nombreuses compétitions.

Source : Motorlegend